Call for nominations to the 2018 Sex Worker Academy Africa

0
1561
Graduates during the last SWAA in 2017. The participants were drawn from Zimbabwe, Ethiopia and Kenya.

This year, the African Sex Workers Alliance (ASWA) will host four Sex Worker Academies Africa (SWAA).

The first academy is scheduled for March, 2018 with 18 sex workers from South Africa, Angola and Kenya expected to kick off the training.

Other countries that will participate in SWAA 2018 are Liberia, Burkina Faso, Mali, Gambia, Madagascar and Seychelles.

ASWA members in the six remaining countries are asked to consult among sex worker organisations in their countries and collectively nominate 6 sex workers (Female, Male and Transgender) to form a National team who will attend the SWAA in 2018.

Graduates of the academy will share their learning and work with other sex worker activists in their countries in an effort to build strong national movements across Africa. 

SWAA aims to strengthen the sex workers’ rights movement across Africa, through building the capacity of sex workers to engage in policy and programme development and implementation and through strengthening sex worker-led organisations and national networks.

SWAA is guided by an Advisory Group of sex workers from across Africa. The Academy has been developed as a Pan-African resource to build the capacity of sex workers and sex worker national movements to influence policy and programming and develop their own services. Each SWAA academy will train 18 sex workers (3 country teams) as community mobilisers during a 7-day workshop in Nairobi, Kenya.

SWAA participants will visit two demonstration site sex worker-led organizations – Bar Hostesses Empowerment and Support programme (BHESP) and Health Options for Young Men on HIV and Aids HOYMAS in Nairobi.

Each SWAA academy will train country teams of sex workers from three different African countries, one of which must be a French or Portuguese speaking country (translation will be provided) and one of which will be Kenya to identify and train future Faculty members.

All sex workers must be nominated as part of the national team and must be able to attend all 7 days of the academy. Participants who graduate from SWAA will be awarded certificates of competence.

SWAA will be facilitated by a Faculty of Kenyan sex workers who have been trained to implement the curriculum developed through collaboration with Ashodaya Academy and VAMP Institute (sex worker collectives) in India, APNSW (Asia Pacific Network of Sex Workers) and NSWP (Global Network of Sex Work Projects).

No INDIVIDUAL APPLICATIONS WILL BE ACCEPTED. However all participants in SWAA require a high level of commitment to the sex workers’ rights movement in their country.

The criteria for selection is as follows:

  1. Each country must nominate a national team of 6 Sex Workers with a gender and geographic balance within the team.
  2. Each national team should include sex workers with a desire to build and strengthen the sex workers’ rights movement in their own country and across Africa.
  3. Each national team should have experience in HIV prevention, treatment, care and support programmes for sex workers and advocacy for sex workers’ rights
  4. All sex workers nominated must have ability to communicate in English, French or Portuguese – both written and verbal.
  5. All sex workers nominated must have access to Internet for regular email and Skype communications and mobile phone access.
  6. All sex workers nominated must have the support of the organization they are affiliated to, including time off to attend the SWAA and to carry out national activities following their graduation from SWAA.

ASWA members are encouraged to submit their national team applications as early as possible, all successful applications will be placed on a waiting list with the top scoring teams being offered the opportunity to attend the next SWAA academy. Applications can be submitted throughout the year, but the cut-off date for applications will be considered as scheduled.

For more information read: SWAA ENGLISH PDF

ANNONCE FRANCAISE:

ASWA organisera 4 ateliers de formation destinés au travailleurs du sexe en Afrique en 2018 dénommés des Académie Africaines de Travailleurs du Sexe (Sex Worker Academies Africa SWAA).

Les pays ciblés de participer à ces ateliers de formation en 2017 sont, à savoir : l’Afrique du Sud, l’Angola, le Liberia, le Burkina Faso, la Gambie, le Mali, le Madagascar, les Seychelles et le Kenya.

Les membres d’ASWA au sein de ces pays sont appelés de procéder à une large consultation à travers leurs pays afin de conjointement désigner 6 travailleurs du sexe (Féminin, Masculin, et Transgenre) qui composeraient une équipe nationale à assister à l’atelier de formation de 2018.

Les participants qui auront suivi ces formations seront appelées à partager les leçons apprises avec d’autres travailleurs de sexe et des militants de travail de sexe dans leur pays respectifs, dans l’objectif de renforcer les collectifs et appuyer les initiatives nationales en faveur de travail de sexe à travers l’Afrique

A propos de L’Académie Africaine de Travailleurs de Sexe (Sex Worker Academy Africa SWAA)

Le SWAA vise d’appuyer des collectifs défenseurs de droits des travailleurs de sexe en Afrique à travers le renforcement des capacités des travailleurs de sexe, afin qu’ils puissent participer à l’élaboration des politiques, développer et mettre en œuvre des programmes qui leur sont destinés et finalement d’apporter l’encadrement aux réseaux nationaux et les organisations gérés par les travailleurs de sexe.

L’Académie Africaine de Travailleurs de sexe (SWAA) est orientée par un groupe consultatif composé des travailleurs de sexe en provenance de différentes pays africains.

La formation sera encadrée par des formateurs (rices) formé(e)s pour la mise en œuvre du cursus développé à l’issu d’un travail collaboratif entre l’académie Ashodaya et l’institut VAMP (le collectif indien des travailleurs du sexe) et Le réseau Asie Pacifique de travailleurs de sexe APNZW et le Réseau Mondial pour des Projets de Travail du Sexe (NSWP Global Network of Sex Work Projects).

L’académie est donc un dispositif pan africain conçu et mis en place dans le but de renfoncer les capacités des travailleurs de sexe, les capacités organisationnelles de leurs collectifs nationaux, de l’influencer et orienter la politique et les décideurs politique, la programmation et de proposer des services adaptées à la communauté des travailleurs de sexe. 18 mobilisateurs communautaires au total (3 équipes pays) seront formés lors de chaque session de formation de 7 jours à Nairobi au Kenya.

Les participants se rendront dans deux sites de démonstrations, il s’agit des organisations conduites par les travailleurs de sexe, Bar Hostess Empowerment and Support Programme (BHESP), et  Health Options for Young Men on HIV and AIDS (HOYMAS) basées à Nairobi au Kenya.

Chaque session de formation accueillera à titre de participants, trois équipes issues des pays différents dont l’une est originaire d’un pays francophone ou lusophone (L’interprétation sera mis à disposition) et un doit être une équipe Kenyane et former également les futurs encadreurs.

Tous les participants désignés doivent suivre l’intégralité de la formation pendant les tous 7 jours. A l’issu de la formation les participants qui auront achevés l’encadrement bénéficieront des attestations de compétence.

A propos des participants de SWAA

AUCUNE DEMANDE DE CANDIDATURE INDIVIDUELLE NE SERAIT RETENUE, en revanche tous les participants sélectionnés doivent être fortement engagés dans la lutte de droits des travailleurs de sexe dans leurs pays.

Les critères de sélection sont énoncés ci-dessous:

  1. Chaque pays doit désigner une équipe nationale composée de six 6 membres en respectant les principes de l’égalité de sexe et la répartition géographique équilibrée.
  2. Chaque équipe nationale doit être composée des travailleurs de sexe dynamiques et motivés prêt à impulser en avant les droits des travailleurs de sexe dans leur pays et dans le continent.
  • Chaque équipe nationale doit être habilitée et expérimentée en matière de la prévention et la prise en charge de VIH et expérimentée a l’égard des programmes de plaidoyer en faveur des droits des travailleurs de sexe.
  1. Tous les travailleurs de sexe désignés doivent être capables de s’exprimer et écrire soit en Français, Anglais ou Portugais
  2. Tous les travailleurs de sexe désignés doivent impérativement avoir un accès à internet et consulter leur courriel d’une manière régulière et doivent être joignable par voie téléphonique
  3. Tous les travailleurs de sexe sélectionnés doivent obtenir l’appui des organisations avec lesquelles ils sont affiliés, y compris l’autorisation d’assister à cette formation et de bien mener les activités nationales après l’obtention de leur attestation à l’issu de la formation.

Toutes organisations affiliées à l’Alliance Africaine de Travailleurs de Sexe ASWA sont encouragées de soumettre les demandes de leurs équipes nationales le plus vite possible. Toutes candidatures retenues seront mises dans en liste d’attente et accordés une opportunité d’assister à ladite formation. L’acceptation des demandes est en cours tout au long de l’année, ce pendant les dates boutoir pour la soumission des séances de formation sont indiquées ci-dessous

Toutes demandes au niveau pays doivent être faites par voie électronique et les personnes désignées doivent faire parvenir leur adresses de courriel au secrétariat d’ASWA sur l’adresse ci-après admin@aswaalliance.org

Chaque demande des équipes pays doivent être accompagnées d’une copie de passeport des candidats retenus

Attention: Toutes les demandes seront examinées par le coordinateur d’ASWA et le comité consultatif.

Pour plus d'informations, lisez:Appel à candidatures français

 

 

 

LEAVE A REPLY