Sex Workers Academy holds 15th graduation

0
475

Eighteen activists from different countries graduated from the Sex Workers Academy Africa (SWAA) at a ceremony held in Nairobi on October 11, 2017.

This was the 15th graduation since the inception in 2014. To date, over 200 activists have been awarded certificates of competence.

The Academy brings together sex workers’ national teams from across Africa to develop organising skills, learn best practices, stimulate national sex worker movements, and strengthen the regional network.

To foster inclusivity and diversity, Amharic speaking activists from Ethiopia were part of the 15th academy that also included trainees from Kenya and Zimbabwe.

Participants from Zimbabwe during their presentation on art as an advocacy tool.

“This is a great milestone in the history of the academy in ensuring that ASWA reaches all activists in Africa,” says Denis Nzioka, Programmes Manager at ASWA.

Previous academies have had French and Swahili participants. ASWA’s Executive Director, Daughtie Ogutu and Kenya Sex Workers Alliance (KESWA) National Coordinator, Phelister Abdalla, were present during the colourful graduation ceremony.

The SWAA aims to strengthen the sex workers’ rights movement across Africa, through building the capacity of sex workers to engage in policy, programme development, and implementation, and through strengthening sex worker led organisations, and national sex workers’ networks.

Like in previous academies, the SWAA participants visited two demonstration sites of sex worker led organisations – Bar Hostesses Empowerment and Support programme (BHESP), and Health Options for Young Men on HIV and AIDS (HOYMAS) in Nairobi, Kenya.

 

15ème Remise des attestations aux travailleurs du sexe Africains lors de l’académie

Dix-huit activistes issus de différents pays ont suivi la formation et reçus leurs attestations à l’issu de l’atelier dénommé L’Académie Africaine des Travailleurs du Sexe (SWAA) qui a eu lieu le 11 octobre 2017.

Il s’agit du 15 ème cycle depuis son démarrage en 2014, jusqu’à présent plus de 200 activistes ont été octroyés des attestations de compétence.

L’académie rassemble les équipes nationales des travailleurs du sexe à travers l’Afrique dans le but de développer les compétences, apprendre les bonne pratiques, et dynamiser les mouvements nationaux des travailleurs du sexe aussi que renforcer les réseaux régionaux.  

Afin de garantir l’intégration et la diversité, les activistes Ethiopiens Amhariques ont participé à cette formation y compris les participants du Kenya et Zimbabwe.

 « Il s ‘agit d’un jalon important dans l’histoire de l’académie à vocation d’assurer qu’ASWA atteint tous les activistes africains »  souligne Denis Nzioka le directeur de progammes chez ASWA.

Les académies précédentes ont ressemblés les participants francophones et swahilophones. La directrice exécutive d’ASWA Mlle. Daughtie Ogutu aussi que la coordinatrice de l’Alliance africaine des travailleurs du sexe KESWA Mlle. Phelister Abdalla étaient présentes lors de la cérémonie spectaculaire de remise des attestations.

L’académie vise à renforcer les mouvements qui préconisent le respect des droits humains des travailleurs du sexe à travers l’Afrique, sur le biais de renforcement de capacité des travailleurs du sexe à participer significativement dans le processus d’élaboration des politiques et dans la conception des programmes, dans la mise en œuvre et à travers le renforcement de capacités organisationnelles de réseaux nationaux des travailleurs du sexe.

Comme auparavant, les participants de l’atelier ont pu visiter deux sites de démonstrations, organisations conduites par les travailleurs du sexe le « Bar Hostesses Empowerment and Support programme » (BHESP), et le « Health Options for Young Men on HIV and AIDS »  (HOYMAS) basés à Nairobi. 

 

LEAVE A REPLY